Paul et Alcyone Ponygirl

Paul et Alcyone Ponygirl
Paul et Alcyone Ponygirl

dimanche 23 décembre 2018

Salon de l'érotisme de Rennes le 9 /10 février 2019

Pour le Salon de l'érotisme de Rennes le 9 /10 février 2019, pony girl grand ouest recherche deux à trois personnes, pour tenir le stand pendant nos animations. Avertissement nous voulons des personnes sûres de confiance qui nous lâche pas au dernier moment. À voir les modalités en priver...

mardi 27 novembre 2018

Bal des ténèbres 2018

Pony Grand Ouest remercie chaleureusement toutes l’équipe de L’elixyr de nous avoir permis de participer et d’animer le bal des ténèbres 2018. Photo Guinness

samedi 17 novembre 2018

Comment transformer sa compagne en PonyGirl

Comme je l’ai déjà écrit; Entre moi et Alcyone l’idée de la pratique de pony est depuis longtemps ancrée. Toutefois, cela n’est pas venu du jour au lendemain. La transformation d'une femme en PonyGirl est avant tout une question de consentement et de temps.
Comment nous nous y sommes pris; quels conseils je pourrais donner; et surtout quelles erreurs il ne faut pas commettre ?
Le Pony est avant tout un rapport D/s entre le Driver et sa PonyGirl. Cette activité se pratique à deux et la femme partenaire doit non seulement être consentante, mais encore désirer par passion se transformer et vivre en PonyGirl.
Par ailleurs, le Pony est une discipline qui englobe une multitude de pratiques différentes.
Mais dans tous les cas, Les PonyGirls aiment être dirigées et être conduites par leurs drivers. Elles adorent aussi que leurs drivers prennent soin d'elles, qu'ils les harnachent souvent ou qu'ils les cajolent. Une PonyGirl vie pleinement avec son driver.
Au début d'une telle aventure, il ne faut surtout pas aller trop vite. Les deux partenaires doivent au préalable tous deux consentir à se diriger ensemble vers cette activité. Puis, la partenaire doit accepter de transformer son mental dans celui d’un animal. Il faut pour cela, bien observer le comportement et les réactions de l’animal choisi, puis essayer de reproduire progressivement et fidèlement ce comportement et ces réactions en l'adaptant aux différentes situations auxquelles l'animal est confronté. Cette étape du travail, en l’occurrence, la transformation d'une femme en PonyGirl, est l'étape la plus difficile et la plus fondamentale de la transformation de la partenaire : C’est ce que j’appellerais dans le jargon des équidés le « débourrage ».
Il faut ensuite choisir et construire la tenue de la PonyGirl et également construire le sulky. Pour cela, il est nécessaire de se rapprocher des personnes les plus compétentes par rapport à votre projet. Nous avons fait appel à des cordonniers et à des personnes qui travaillent le métal.
Nous avons choisi pour l'équipement de la PonyGirl, une combinaison et une association de plusieurs matériaux : lycra, vinyle, cuir, métal, avec de nombreux accessoires. La création de l'équipement est une étape très importante : c’est dans cette phase que la partenaire se retrouvera transformée par les différents équipements qu’elle portera et qui lui permettront de pleinement rentrer dans son rôle et son animalité.
Au début, il faut rester simple et ne pas rechercher a copier ce qui existe sur internet. Ce que j’ai toujours mis en avant avec ma PonyGirl, c’est de faire le mieux possible, afin d’être le plus proche possible de l’animalité. Les PonyGirls sont des animaux difficiles à dresser ; et elles sont également très élégantes : il faut en permanence ne pas aller dans la vulgarité mais rechercher l'excellence.
Transformer sa partenaire en PonyGirl n’est pas du tout dans le même esprit que la transformer dans un autre animal comme une chienne ou bien une chatte. Il ne s'agit pas d'abaisser sa partenaire, mais de l'élever au rang de PonyGirl.
De la même façon, il ne suffit pas de fixer une queue à la croupe de sa partenaire ou lui introduire un mord dans la bouche, pour en faire une PonyGirl.
Pour transformer sa partenaire en PonyGirl, il faut le faire sérieusement, avec passion et aussi y mettre les moyens.

Beaucoup pensent que le Pony est un loisir ou bien un jeu. 


Il n’en est rien, car lorsqu'on investi beaucoup de temps et beaucoup de moyens dans  une telle passion,  cela n'est plus un jeu ou un loisir : cela devient une activité, une spécialité D/s à part entière...

PonyGirl Alcyone avec Folia
 PonyGirl Alcyone avec Folia

jeudi 8 novembre 2018

Décès de notre ami FRED


C’est avec une terrible tristesse que nous avons appris le décès de notre ami, collaborateur et talentueux Fred de « La Sellerie du Donjon » à la roche sur yon, l’artiste du cuir.
Il a aimé ce que nous étions et nous avons aimé ce qu’il était.
Nous avons partagé un joli bout de chemin...
Nous sommes chagriné et nous pensons à sa famille et ses proches, qu’ils reçoivent toutes nos amitiés.
Tu seras toujours présent et nous chouchouterons les pièces que tu as faite pour nous.

Bye FRED 

Tête de cheval, ceinture et harnais réalisé tout en cuir dans l'atelier de Fred.

dimanche 28 octobre 2018

Tee-shirt PonyGirl grand Ouest

PonyGirl Grand Ouest a réalisé des tee-shirts personnalisés pour ses animations.

De face
De dos





mardi 23 octobre 2018

Bal des ténèbres 2018

Nous participerons le samedi 24 novembre 2018 au bal des ténèbres à l'Elixyr (17). N’hésitez pas a venir nous voir.

lundi 15 octobre 2018

Préparation pour l’automne

La saison estivale se termine sur des notes positives, parmi lesquelles d'agréables rencontres. Nous avons également retrouvé des amis qui nous sont chers. Cette période a été aussi l'occasion pour nous de changer de lieu de vie, avec de nouvelles perspectives et possibilités.

Nous abordons la période de l'année la plus intéressante dans l'univers des ponys, qui est celle de la préparation de la future saison. Et oui : neuf mois de préparation pour que la pleine saison soit la plus réussie possible. Des dates importantes nous attendent au début de l’année prochaine, et nous n'aurons pas assez de temps pour achever la préparation de ces événements qui s'annoncent.
C’est la bonne saison pour travailler avec sa pony sur des entraînements futurs.
Au préalable, nous avons pris dates pour plusieurs points d'étapes, qui nous permettrons de parfaire notre préparation, de bien tester le matériel et de roder la logistique.

Le PonyPlay exige en effet beaucoup de préparatifs et d’entraînements, pour que la saison soit la plus réussie possible.
Cela n’est pas un jeu, mais réellement une activité à temps plein...


ponygirl
 Promenade en foret

mardi 21 août 2018

Nous ne pratiquons pas que le Ponygirl dans notre relation D/s

Dans un premier temps, s'agissant d'une relation D/s, les personnes débutantes ne font généralement que du D/s. Puis avec le temps, elles diversifient leurs champs de pratiques. Certains choisissent de se tourner vers les cordes ou bien vers d’autres pratiques, mais tout en gardant leurs pratiques premières. Puis ces personnes vont vers une spécialisation qui correspond davantage à leurs désirs. Mais la plupart des gens, préfèrent « papillonner » sans vraiment se spécialiser. Il est exact que la diversité des pratiques que propose le BDSM est alléchante; et il est toujours possible de trouver quelqu’un qui s’est spécialisé dans une de ces pratiques pour s’informer et « jouer ». Se spécialiser dans une pratique bien précise, exige beaucoup de temps, d’énergie, et de moyens. Et ce sont certainement ces critères qui manquent aux personnes et qui les empêchent de s’investir sérieusement : il est en effet bien plus facile de papillonner.

Nous avons, comme beaucoup, débuté par le D/s. Quand nous nous sommes rencontrés, Alcyone et moi, je pratiquais les cordes depuis plus d’une vingtaine d’années. Je m’étais investi dans ce domaine, car à l’époque la pratique des cordes était peu répandue. Quand nous faisions une soirée dans les années 80, sur une centaine de participants, j’étais pratiquement le seul à faire des cordes. Donc, quand j’ai rencontré Alcyone, nous avons, en plus de la relation D/s, pratiqué tout naturellement les cordes. Avec le fil du temps nous avons vu arriver des encordeurs de partout : cela était devenu une mode. Je me suis alors lassé de cette pratique, épuisé d'avoir à me défendre de multiples prétentieux qui croyaient tout savoir en ce domaine. Nous avons alors décidé de changer de cap et nous nous sommes investis dans une nouvelle aventure, un domaine encore peu exploré : le projet des PonyGirls.

Il n'en reste pas moins que dans notre couple, nous continuons à pratiquer encore et toujours le D/s : c'est même notre principale activité. Le PonyGirl (qui est du D/s), pour sa part, est devenu notre spécialité et aussi notre passion. Nous pratiquons certes d'autres activités SM, comme le Fire-Play, les aiguilles, ou bien la scarification. Mais ces activités occupent une part très minoritaire de notre temps, tout en nécessitant d'être sérieux et d'utiliser les moyens et le matériel adaptés (qui ne peut et ne doit en telle matière, qu'être son propre matériel).

Ainsi, quand je développe une compétence et une pratique, je m’investis sérieusement et à fond dans celle-ci, sans me diversifier.


Nous communiquons, nous vivons...

 Scarification réalisée sur le dos de la pony Alcyone par son Maître Paul

jeudi 2 août 2018

Quatrième rassemblement des Ponys

Nous nous sommes retrouvés le samedi 7 juillet 2018 à partir de 14 h dans ma propriété en Charente Maritime pour la quatrième session de cet événement.
Après avoir remonté le sulky,  et installé le parcours d’obstacles, je suis allé équiper la pony. J’ai présenté le parcours à la pony : parcours qui cette année comportait un obstacle nouveau et supplémentaire appelé "passage de la rivière". Nous avons réalisé un premier tour avec beaucoup de difficultés, car le parcours était nouveau pour la pony. Le second tour fut bien plus facile : la pony apprend vite et les difficultés ne lui font pas peur. Entre chaque tour, j’ai attendu que la pony se repose, car le parcours était fatiguant.
J'ai ensuite conduit ma pony dans le hangar ou attendait le sulky. Après avoir harnaché la pony, nous sommes partis faire le parcours, mais cette fois-ci en sulky. Ce fut une surprise quand la pony aborda le premier obstacle : un simple coup de sabot et l'obstacle était tombé. Le parcours ne fut pas aisé avec le sulky : à plusieurs reprises, les roues du sulky ont heurté les plots. Au passage de la rivière, il a fallu prendre garde, car les plots étaient en acier et auraient pu faire crever les roues du sulky.
À la fin du parcours, j’ai ramené la pony dans son enclos pour qu’elle se repose.
Le soleil dans la cour ne nous a pas aidé durant cette journée ; c’est pour cela que la seconde pony-girl, épuisée, s’est endormie tout l’après-midi !


PAUL & ALCYONE
 PAUL & ALCYONE

vendredi 27 juillet 2018

WE en Ardèche

Pony Girl Grand Ouest a été invité a animer une journée de pony en Ardèche, organisée par les Nuits Obscures.
Nous sommes partis la veille au petit matin de la maison et nous avons fait le trajet dans la journée. Après onze heures de route? nous sommes enfin arrivés à bonne destination. Nous avons de suite rencontrés nos amis « les Loups blancs » et nous avons fait les derniers kilomètres ensemble. 

Nous avons été chaleureusement accueillis par de charmantes hôtesses qui nous ont expliqué comment allait se dérouler le WE . 
Une fois notre campement installé, nous avons pu nous reposer quelques instants avant la soirée d’accueil. Après un délicieux repas pris en commun, la soirée a permis à chaque participant de se présenter. Nous n’avons pas traîné, car suite à cette première journée, nous étions bien fatigués.
Le lendemain, matin, nous avons pu pleinement profiter des piscines mises à nos dispositions. Après le repas de midi, nous sommes partis nous équiper et durant plus de quatre heures nous avons réalisé des démonstrations de pony, et animé avec le sulky plusieurs exhibitions. Une vingtaine de personnes nous ont suivis durant tout l’après-midi, avec quatre attelages différents. La bonne humeur a agrémenté ces moments, sous un soleil bien présent.
En fin d’après-midi, nous nous sommes changés et nous avons participé a des cérémonies de remises de colliers. Ces cérémonies si intimistes et si émouvantes sont toujours un partage émotionnel.
Après les cérémonies, nous sommes retournés nous changer, pour que la pony Alcyone et moi-même puissions animer l’apéritif, en faisant des câlins aux différentes personnes présentes.
Puis, après le repas, nous avons participé à la soirée organisée par nos hôtes, durant laquelle nous avons échangé sur nos pratiques avec les personnes présentes. 

Je remercie tout particulièrement Maître Stane et toute l’équipe des Nuits Obscures, ainsi que Maître Baïkal et les Loups blancs. Je n’oublie pas non plus Folia et Maîtresse Mira, ainsi que toutes les autres personnes avec qui nous avons partagé ces moments magnifiques et inoubliables...

L'Ardèchoise du BDSM En Ardèche (France) 
Animations de pony-girls samedi 23 juin 2018

jeudi 14 juin 2018

Nouvelles

Cela fait déjà quelques jours que je n’ai pas publié un texte sur ce blog. Ne vous inquiétez pas : tout vas bien pour nous. Nous sommes simplement bien occupés actuellement par plusieurs événements.
Nous avons acheté une maison et nous sommes actuellement en plein déménagement.
Il y a de plus la gestion des activités de la pony qui nous prend beaucoup de temps. Nous avons réalisé une série de photos en extérieur illustrant le travail de la pony (clichés joints à ce texte). Nous devons aussi organiser notre voyage en Ardèche, qui aura lieu la semaine prochaine, ainsi que le rassemblement des ponys qui se déroulera dans moins d’un mois.
Comme vous pouvez le constater, les journées sont bien chargées, en plus de nos activités quotidiennes.
Je vous remercie de nous suivre.


Ponygirl Grand Ouest
Balade en forêt (Photo Laurenzo)

samedi 19 mai 2018

Termes techniques des accessoires de la pony

Suite a diverses discussions, je me suis rendu compte que certaines personnes ne comprenaient pas plusieurs termes techniques que j’utilise durant mes explications.
Je vous communique donc les définitions de ces termes techniques, afin que vous puissiez suivre ce blog.
Ces termes sont listés par ordre alphabétique et ils pourront être complémentés plus tard.

Bride : la Bride est un terme générique désignant un harnais placé sur la tête d'un cheval, permettant de le diriger. Il existe différents types de brides.

Chambrière : long fouet, utilisé depuis le centre de la piste par les dresseurs de chevaux non montés, et dans un manège.

Harnais : le harnais est l'équipement qui permet de lier la pony à un dispositif à tracter. Des harnais peuvent être conçus à l'aide de cordes, mais ils sont généralement composés principalement de pièces de cuir.

Licol : le licol, ou licou, est une pièce de harnachement. Il se place sur la tête de l'animal et permet ensuite d'avoir une prise pour tenir la pony, et ainsi la conduire ou encore l'attacher.

Longe : une longe désigne d'abord une forte corde destinée à tenir attaché (à un poteau, à l'anneau d'un mur, dans une écurie ou une étable) ou pour le déplacement de la pony.

Mors : Le mors est une pièce de harnachement, le plus souvent métallique, insérée dans la bouche de la pony. Il permet au driver de contrôler la vitesse et la direction de la pony grâce à ses mains. Il existe de nombreux modèles de mors très différents.

Rênes : les rênes sont une pièce de harnachement de la pony, consistant en de longues lanières souples en cuir. Elles sont toujours attachées au mors, et généralement tenues en main par le driver pour contrôler la pony. 


sabot de ponygirl
Les sabots de la PonyGirl

 

samedi 12 mai 2018

l'Ardechoise du BDSM

Maître Paul & pony Alcyone
Maître Paul
& pony Alcyone

Seront présents à l'Ardechoise du BDSM
En Ardeche (France)

Pour les animations de pony-girl
Toute la journée du samedi 23 juin 2018

mercredi 11 avril 2018

Quatrième rassemblement des Pony de France.

Samedi 7 juillet 2018 à partir de 14h.
Maître Paul et sa pony Alcyone vous propose le quatrième rassemblements des ponys de France.
(Nous acceptons également les dogs, renardes et cats ainsi que les mascottes) 


Le rassemblement aura lieu dans la région de La Rochelle (Charente-Maritime). Il se déroulera dans une propriété ancienne et isolée, sur un terrain privé en extérieur, protégé et sécurisé. 


Ce rassemblement n'est pas une démonstration ni un stage de pony, mais bien une rencontre entre personnes. Cela n’est pas non plus pour trouvé sont ou sa partenaire. 


Les places sont limitées à une dizaine de personnes.
Il y a une capacité d’accueil et de couchages dans la propriété.
Si vous couchez sur place, prévoyez d'emmener le nécessaire de couchage.
Des boissons seront à disposition pendant toute la journée. Les repas en commun sont prévus. 


Sous réserves, en fin de journée, une soirée est prévue dans un donjon pour les participants qui le désirent. 


Renseignements et inscription :
pony.ouest@gmail.com

Quatrième rassemblement des Pony de France.
Quatrième rassemblement des Pony de France.

mercredi 4 avril 2018

Les différentes écoles de pratique du PonyPlay

Quand nous avons commencé la pratique du ponyPlay, je me suis informé sur cette discipline. Toutes les documentations que j’ai pu récolter à cette époque étaient uniquement en anglais. J’ai pu constater qu’il existait plusieurs écoles pour cette pratique.
Je vais donc tenter de vous exposer ce que j'ai appris, et différencier les pratiques en fonction des grandes écoles qui oeuvrent dans cette discipline.

Il y a tout d’abord les deux grande écoles anglo-saxonnes, qui sont cependant très différentes l'une de l'autre.
La première est l'école anglaise : Son enseignement consiste à porter directement le driver sur le corps de la pony. Le port se fait généralement directement sur les épaules ou sur le dos de la pony qui est en position debout. Une autre technique consiste pour le driver à monter sur le dos de la pony qui est à quatre pattes. Dans cette position, il est possible de poser une selle sur le dos de la pony. Nous en retrouvons une illustration dans l'une des scènes du film « La Secrétaire ».
Puis, il y a ce que j’appellerais l’école américaine : la pony est debout ; le driver est derrière elle et la dirige avec des rênes. Dans cette discipline, le but consiste à faire exécuter par la pony, un véritable parcours, intégrant différents obstacles qu'elle doit sauter et franchir, ainsi qu'un slalom entre différents plots, selon un ordre pré établi et que seul le driver connait. Il peut aussi s'agir de travaux de force durant lesquels la pony doit tracter de lourdes charges. Des compétitions sont réalisées, intégrant des notions de temps, de présentations et d'autres critères laissés aux choix des organisateurs.

L’intérêt de ces deux écoles, est qu'elles peuvent être pratiquées en intérieur. 

Il y a ensuite ce que j’appellerai l’école française. Cette école se rapproche plus du dressage des chevaux de l’école militaire de Saumur. Il s'agit d'apprendre aux ponys les différents pas d’apparat. La tenue et la présentation de la pony doivent être impeccables. Le driver dirige la pony avec la longe et lui fait exécuter différentes figures.

Puis pour finir, il y a l’école nordique et plus particulièrement l’école allemande. Cette école prône l’ajout du sulky, lequel n’est pas présent dans les autres écoles. La pony tracte son driver qui est assis sur un sulky ou une calèche. Cette pratique est davantage consacrée à la ballade qu'à la compétition. Toutefois, il existe des compétitions de vitesse et d’endurance qui sont régulièrement organisées. L’avantage est qu'il est possible d'atteler plusieurs ponys à une seule calèche.

L’inconvénient de cette école, c'est qu'il faut de l'espace, et que la pratique s'exécute principalement en extérieur.

Il est bien évident que les pratiques des différentes écoles se recoupent. Ainsi, il n'est pas rare que des Anglais ou des Américains pratiquent avec un sulky, ou bien que des Français pratiquent le saut d’obstacles. Cependant, certaines disciplines ne peuvent pas se croiser : ainsi, il est impossible de pratiquer les sauts d’obstacles avec un sulky, ou bien de faire du travail de force avec les pas académiques de Saumur. Nous pouvons cependant voir des ponys, réaliser des pas académiques de Saumur, alors même qu'elles sont attelées a un sulky.

Ce qui faut donc bien comprendre, c'est qu'il n'existe pas un seul et unique style de ponyplay. Il ne faut pas non plus croire que le "vrai" PonyPlay consiste à faire comme ceci, ou bien comme cela. Ou bien de dire que l’école untel fait plus cela qu'une autre école : ce que je viens de résumer n'a pour ambition que d'exposer les grandes lignes directrice de chaque école.


Chacun de nous pratique son propre style de PonyPlay, en fonction de ses ressentis et de son imagination. Nous sommes tous différents et nous voyons notre pratique comme une passion qui nous permet d'être heureux ...


PonyGirl grand ouest
PonyGirl Grand Ouest au Salon EroSexpo de Rennes février 2018. Cliché : Cesare


vendredi 16 mars 2018

Comment avons-nous monté notre projet PonyGirl ?

Vers la fin du mois de mars 2011, j’ai dialogué via MSM avec Alcyone. Je lui ai demandé à ce moment-là ce qu’elle pensait et qu’elle était sa réflexion sur le « PonyGirl » ?
À l’époque, voici la définition que je lui avais donnée d'une PonyGirl :
"une PonyGirl est une personne-objet et animalisée".
À ce moment-là, elle n’a pas réalisé, ni bien compris la signification de mon propos.
Alcyone m’a cependant fait savoir qu’elle désirait découvrir cette nouvelle aventure, malgré le fait qu'elle n'avait pas vraiment de ressenti sur ce sujet et qu’elle ne connaissait pas ce domaine.
Voilà la toute première fois, ou ensemble, nous avons abordé le sujet des PonyGirls.

Dans le courant de l’année 2012, Alcyone m’a offert une longe et un licol de cheval. J’ai rangé ces matériels, en attendant le moment propice, car ils n’étaient pas utilisables immédiatement et sans modifications préalables.

Au début du mois de novembre 2013, chez des amis qui ne connaissaient pas cette pratique, nous avons réalisé le tout premier entraînement de PonyGirl.

Puis il y a eu l’année 2014 qui fut pour nous le grand début du Pony, car nous désirions ensemble créer un nouveau projet, à même de nous passionner et de nous changer de l’ordinaire. Nous aimons les défis et les difficultés ! Nous ne connaissions pratiquement rien de cette discipline, si ce n'est quelques illustrations que l’on trouvent sur la toile. Nous avons décidé de pratiquer le PonyGirl en attelage (il existe en effet plusieurs manières de pratiquer le Pony : j'écrirai un post sur ce sujet).
Fin janvier, j'ai fait l'achat de matériel pour la fabrication d’un sulky, selon des plans que j’avais réalisés à partir d’une photo que j’avais retenue. Nous avons également fait les premiers achats de tenue de la PonyGirl, selon ce que nous pouvions trouver sur internet et dans les magasins. Nous avons demandé à notre cordonnier de quartier, de modifier certains éléments achetés dans le commerce, dont le licol que m’avait offert Alcyone et qui allait être transformé en harnais.
En juin, j'ai fabriqué le sulky dans un atelier de mécanique, selon mes propres plans. Ensuite, je suis parti à la recherche d’un lieu pour des entraînements en extérieur, dans la région nantaise. Quand le sulky fut terminé, nous avons réalisé un test en intérieur, en utilisant pour uniques équipements le harnais et le sulky. Je me suis alors rendu compte que les bras du sulky n’étaient pas suffisamment solides.
En juillet, nous avons débuté les premiers entraînements de la PonyGirl en extérieur ; nous avons de nouveau cassé les bras du sulky, malgré le travail de renforcement que j'avais réalisé.
Puis, nous avons pris une semaine de vacances en Belgique, où nous avons rencontré  durant une journée, une personne qui pratique le PonyGirl : nous lui avons exposé notre projet et avons tiré profit de ses conseils.
En août, nous avons repris les entraînements de la PonyGirl en extérieur. Mais une grosse avarie sur le sulky m’a obligé à réaliser une lourde réparation.
En septembre, nous avons complété la tenue de la Pony : fabrication par notre cordonnier d'une grosse ceinture pour la PonyGirl. J'ai également travaillé sur la réparation du sulky et de son éclairage.
Durant tout le mois d’octobre nous avons poursuivi les entraînements de la Pony en extérieur.
Puis au mois de novembre, nous avons rencontré un photographe nommé Cesare, à qui nous avons exposé notre projet, et qui accepta de nous suivre avec passion. J’ai ensuite peaufiné la finition du sulky et nous avons complété l'équipement de la Pony par l'achat  de bottes PonyGirl rouges.
Pour achever l'année 2014, nous sommes partis au mois de décembre  avec le sulky chez des amis, ou nous avons réalisé en commun, un entraînement en intérieur. J'ai à cette époque achevé la décoration du sulky et la finition de la tenue de la PonyGirl par l'achat d'un plumet de tête.

Nous avons débuté l’année 2015, comme tous les ans, en participant au salon de l’érotisme de Rennes.
Mais cette manifestation fut aussi pour nous une première, puisque accompagnés pour la première fois par notre photographe Cesare, nous avons dévoilé à l'ensemble de la communauté notre nouvelle activité de PonyGirl en attelage complet. Nous connûmes à cette manifestation un immense succès. C'est suite à cet événement, que j'ai crée le blog des PonyGirls de l'Ouest. Depuis cette date, vous pouvez nous suivre régulièrement dans notre activité.

Quand nous avons créé ce blog, il y a donc déjà plus de trois ans, la réflexion et la démarche de nous investir dans l'activité était déjà ancienne. Il nous a en effet fallu trois longues années de réflexions et de préparations pour entreprendre cette activité. A cette époque, le Pony était en France, une activité quasiment morte ; c'est donc seuls et discrètement, que nous avons crée notre propre vision du Pony. Nous n'avons pratiquement rencontré personne pour nous guider ou nous dire comment faire. Nous avons appris, tâtonnés, testés et tentés d’être le plus fidèle possible à l'esprit du Pony.

Sept années se sont donc écoulées depuis notre première démarche : Que de chemin parcouru aujourd'hui !
Non, cela ne se fait pas du jour au lendemain ; non, cela ne se fait pas sur un coup de tête et simplement pour se faire plaisir ! Le PonyPlay est une démarche à long terme.
Dans le domaine des ponys il ne suffit pas de dire « je veux pratiquer » pour le faire !

Il faut se donner des moyens et surtout du temps ... 
 
PonyGirl grand ouest
PonyGirl Grand Ouest au salon EroSexpo de Rennes février 2018. Cliché et retouche : Cesare

mardi 13 mars 2018

PonyGirl Alcyone au salon EroSexpo de Rennes 2018

La pony Alcyone a vu son driver préparer le sulky et les rennes ; elle était prête à le promener dans les allées du salon. Tout à coup, elle redressa ses oreilles : quelque chose d'inhabituel se préparait. Elle compris que ce ne serait pas Maître Paul : son driver, qui tiendrait les rennes du sulky, mais que ce serait une autre personne, une femme, une humaine ! Celle-ci allait prendre la place de son Maître dans le sulky et diriger la pony tout au long de la promenade. La conductrice du sulky serait aidée par une deuxième femme : une jeune femme, une petite humaine ! Cette dernière tiendrait dans sa main des friandises pour que la pony reste sage. Ces deux humaines pensaient qu’il était facile de diriger la pony Alcyone en l'amadouant avec des sucreries !
La promenade débuta ; le sulky s'ébranla ... et la pony en trottant, commença tout à coup à respirer par ses naseaux, une douce odeur de sucreries. Il faut ici préciser que la pony est très friande de bonbons : et donc il arriva que la pony, guidée par son instinct de gourmandise, trotta à vive allure vers cette délicieuse senteur ... qui provenait d'un magasin de bonbons. L'humaine tira alors sur les rennes pour forcer la pony à changer de direction. Mais la pony est très têtue : elle accélera son allure pour se rapprocher des sucreries ! La deuxième humaine se précipita alors au secours de la conductrice, en tentant de feindre avec les sucreries qu’elle tenait dans sa main. Peine perdue : la pony était déjà devant le magasin de bonbons ; les naseaux collés a la paroi de la vitrine !
Les humaines parvinrent alors, après moultes tentatives et avec de grandes difficultés, à faire reculer la pony et lui faire reprendre le cours de la promenade. Mais la pony qui n'avait reçu aucune des friandises que les humaines lui mettaient sous les naseaux, décida alors de faire tourner les hôtesses en bourriques. Elle s'arrêta subitement et stationna immobile parmi la foule, au milieu des allées : cela amusa beaucoup la pony de voir tout l'embarras qu'elle causait aux deux humaines qui se débattaient pour la faire avancer !

La morale de cette histoire ? : Il ne suffit pas de mettre des sucreries sous les naseaux de la pony Alcyone pour que celle-ci avance et fasse ce que l’on veut d’elle ...

PonyGirl Alcyone avec les deux humaines.
PonyGirl Alcyone avec les deux humaines. Photo Cesare - montage MP.

mardi 27 février 2018

Suite de la création d’une liste de diffusion des ponys de France

Je donne suite à mon article sur la Constitution d’un site internet des ponys de France , ainsi qu'à l’article relatif à la Création d’une liste de diffusion des ponys de France
J'ai contacté directement une quarantaine de personnes potentiellement intéressées par les ponys en France, à l'effet de faire partie de cette liste de diffusion : Je n'ai reçu à ce jour que neuf réponses, dont trois négatives : Cela fait peu.
Il est bien évident que je tiendrai compte des non-réponses quand j'organiserai le prochain rassemblement des ponys de cette année.

Il s'avère qu'une partie des personnes que j’ai démarchées pour la constitution de cette liste, m'avaient déjà contacté pour me demander si j'organise des rassemblements et s'il est possible qu'elles puissent y participer.
Je réponds à ces personnes qu'il est inutile de me demander d’organiser des rassemblements si elles ne répondent pas à mes messages.

S'agissant de l’organisation d’événements ou de rassemblements, il ne suffit pas non plus de dire qu’on n'a pas le temps, ou que l'on est dépourvu de moyens ou d’expérience et d'attendre sagement que d'autres les organisent.
Quand il y a une proposition de rassemblement, il ne faut pas se dire que cela n'est pas dans son créneau de compétence ou de date, ou que c'est éloigné de son domicile. Quand il y a une proposition d’événement, moi, je crois que je serais ravi, et que je prendrais tous les moyens qui sont à ma disposition pour y participer ...
 

J’organise des événements de Ponys et je connais bien le sujet.
Quand je m’adresse a des Ponys potentiellement intéressé(e)s et que je leur demande si elles ou ils souhaiteraient participer en réel à un rassemblement, il n’y a pas de réponse.
Il n'est décidément pas facile de construire une communauté de Ponys.


Je reçois des demandes tous les jours ; Or, il s'avère qu'il n'y a pas beaucoup d'organisateurs d’événements; cependant, quand il y a une proposition d'événement,  il y a plus personne pour de multiples raisons.
 

Si chaque personne intéressée prenait le temps et décidait avec courage et volonté de participer à la promotion du Pony, au lieu d’attendre que d’autres le fassent, il y aurait certainement davantage d’événements, avec davantage de participations.
Profitons-en pour bouger et faire avancer notre communauté ...


PonyGirl grand ouest au salon EroSexpo de Rennes février 2018. Cliché : Cesare

jeudi 15 février 2018

Trois ans déjà.

Hé oui, cela fait déjà trois ans que le blog des ponys de l’Ouest à été mis en route. Que de chemin parcouru depuis ce 20 janvier 2015 ! Un travail plus ou moins régulier pour le faire vivre et vous tenir informés sur sa vivacité. Combien de sites ou blogs sur cette thématique on vécu aussi longtemps en France? j’espère que notre blog vivra encore un certain temps pour vous tenir informés sur notre activité et sur nos passions. Faire vivre un blog sur cette thématique n’est pas facile au quotidien ; et c’est pour cela que toutes les bonnes volontés nous sont précieuses.
Nous avons publié dans cette période plus de 120 photos dont une très grande majorité réalisées par notre ami photographe Césare que je remercie pour sa participation dans ce blog. Je n’oublie pas non plus nos amis Pénélope et Jolie Cœur qui participent avec nous à cette activité quand ils le peuvent.
Je remercie bien sûr toutes les personnes, qui de près ou de loin, nous aident et nous soutiennent et dans nos actions.

L’activité Pony n’est pas très répandue en France; et c’est pour cela que lorsqu'il y a une discussion abordant cette thématique sur la toile, il est bon de citer "PonyGirl Grand Ouest" : cela est très important pour nous. Dire et rappeler haut et fort que l’activité des ponys ne se résume pas en France à une seule personne, mais bien à plusieurs qui pratiquent régulièrement cette activité avec passion. Voilà pourquoi la vie de ce blog est importante et que je milite dans cette démarche.
Merci a vous tous de nous suivre ...


Hôtesse M à EROSEXPO de Rennes. Photos César retouche MP.
Hôtesse M à EROSEXPO de Rennes. Photos César retouche MP.

samedi 10 février 2018

Salon EROSEXPO de Rennes – février 2018

Après un passage dès 8H00 le matin chez la coiffeuse pour l’hôtesse M, nous sommes partis pour le salon EROSEXPO de Rennes. Nous sommes arrivés au parc des expositions vers 10h, où nous attendaient nos amis Philippe et Liliane. Nous sommes arrivés en nombre, à bord de trois véhicules remplis de matériel. 
Comme l’année précédente, l’accueil des organisateurs fut chaleureux ; idem pour les exposants que nous commençons à bien connaître. L’organisateur nous avait alloué un espace pour monter notre stand : un Barnum avec un grand dégagement devant. Nous avons alors déchargé les véhicules et nous nous sommes attelés à monter le stand : un vrai travail d'équipe ; tout le monde a participé avec entrain et bonne humeur. Vers midi, après plusieurs ajustements, notre stand était enfin achevé. Nous avons ensuite déjeuné ensemble, en toute amitié ; Puis, nous avons revêtu nos tenues, car le salon ouvrait ses portes à 14H00.
 

Les premiers visiteurs sont entrés dans le salon, et cela fut pour nous l’occasion de faire notre premier exhibition, afin de tester si tout été au point. Le fait d’être à côté de la grande scène et à proximité d’un lieu de passage important, nous a offert une visibilité importante. 

Nous avons alors organisé nos démonstrations avec le sulky, durant les intervalles d’animation sur la grande scène.  
Nous avons alors rencontré un grand nombre de personnes intéressées ou intriguées par notre activité. Cela nous a permis d'expliquer notre passion et la philosophie de notre activité. Nous avons distribué beaucoup de cartes de notre blog. Tout au long de cette journée, nous avons dû faire une bonne dizaine de tours dans les allées du salon, avec le sulky et les hôtesses. Chaque exhibition a nécessité des attelages et des tenues différentes. Les hôtesses ont porté de nombreuses tenues durant cette journée. Nous avons fait, au milieu des fans, deux grands trajets dans les allées du salon, avec un attelage uniquement composé de filles vêtues en ponys.
 

Le soir, vers 22h00, nous avons profité d’une pause sur le podium, pour tenter de nous frayer un passage dans cette foule nombreuse : cela devenait de plus en plus compliqué ; nous ne pouvions pratiquement plus avancer tant il y avait de monde. Vers 23H00, nous étions exténués : j’ai alors décidé de ranger le matériel.
Après avoir chargé les véhicules, nous avons tous pris la route et nous sommes rentrés chez nous, très fatigués par cette longue journée.
 

Le lendemain, je n’avais plus de voix, par le fait d'avoir expliqué à d'innombrables reprises, notre activité à un grand nombre de gens, au milieu d'un brouhaha important.
 

Je remercie encore toutes les personnes, qui de près ou de loin, nous ont soutenu et qui ont permis que cette journée se déroule le plus agréablement possible ...
 
Les trois hôtesses ouvrent le chemin à la pony et au sulky. Photo Cesare, retouche MP.
Les trois hôtesses ouvrent le chemin à la pony et au sulky. Photo Cesare, retouche MP.

lundi 5 février 2018

Remerciements de M Paul et de la pony Alcyone

Nous remercions les organisateurs du salon de l'érotisme de Rennes, de leur accueil chaleureux, ainsi que tous les commerçants du salon qui ont été super avec nous.
Nous remercions nos amis, pour les textos de soutien du matin : Brice et son esclave Lina, ainsi que Grand Méchant Loup avec sa soumise Betty. Cela nous a fait très plaisir.
Nous remercions surtout nos amis Philip avec son hôtesse Liliane ainsi que notre hôtesse M…
Nous remercions également notre photographe César accompagné de Rosalie qui ont permis ces superbes moments de partage.
Félicitations à l’hôtesse Liliane, qui osa prendre les rênes du sulky avec l'aide de l’hôtesse M… et qui est parvenu, avec difficultés certes, à faire avancer la Pony dans les allées du salon (Il ne suffit pas de mettre des sucreries devant le museau de la pony pour la faire avancer ... rire).

Un très grand merci a tous pour cette superbe journée et vivement les photos. 


Le stand de PonyGirl grand ouest au salon EroSexpo de Rennes février 2018 Photos Césare
Le stand de PonyGirl grand ouest au salon EroSexpo de Rennes février 2018 Photos Césare

mardi 30 janvier 2018

Nous vivons en réel ce que vous rêvez

Plusieurs personnes comme nous vivent en réel leurs plaisirs et leurs passions.
Beaucoup d’autres vivent leurs vies par procuration, soit en regardant de belles photos sur le net, soit en écrivant de longs textes sur le web, pour fantasmer ce qu’ils ne font pas.

Je vois des personnes qui publient sur les réseaux sociaux de belles photos de PonyGirls. De même, je lis des textes qui expliquent à tous le Pony Play. Cependant, ces mêmes personnes ne pratiquent pas et je ne vois jamais leurs pratiques.  Ces personnes ont peut-être pour but d’allécher le chaland en utilisant le monde des ponys pour leurs propres égos. Pour ma part, je n'en vois pas l’intérêt. 

Mon propos n'est pas de dire que seules les personnes qui pratiquent réellement une activité, ont le droit d’en parler. Je veux seulement dire qu'il est préférable de pratiquer une activité, que d’en parler.
Je suis certes le seul qui écrit et qui publie régulièrement sur mes pratiques réelles dans le domaine des ponys. Mais mon but n’est pas de dire ce qu’il faut faire. Je raconte simplement ce que je fais réellement.
Passer de la fiction à la réalité dans une pratique aussi exigeante n’est pas facile : Cela demande beaucoup d'investissements en moyens et en temps.

Je connais des personnes de mon entourage qui dépensent beaucoup d’énergie à communiquer et à partager leurs expériences, ou montrer leurs vies en réel. J'en connais  d’autres, qui avec beaucoup d’imagination, construisent leurs outils dans leurs garages et partagent leurs passions ensuite, durant des rencontres ou entre amis. 

Pas de fantasmes, mais bien de la réalité.

Il est bien plus facile de faire du copier/coller ou d’écrire des textes, que d’agir et de pratiquer en réel.

Passez à l'action.

Vivez en réel, et non a travers la lucarne de cet écran ...

L'amitié en réel.  Photo Eros Power. Mise en forme M Paul Loucha
L'amitié en réel.
Photo Eros Power. Mise en forme M Paul Loucha

dimanche 28 janvier 2018

jeudi 25 janvier 2018

Le salon EroSexpo il y a un an.

Il y a un an, déjà, nous participions bénévolement à l’animation du salon EroSexpo de Rennes. Vous avez certainement vu des photos de nous sur ce blog durant cet événement. Nous avons eu beaucoup de contacts et d’encouragements aussi bien de la part des organisateurs (que je remercie), que des différents exposants et des autres personnes qui animent ce salon.
En fin de soirée, une des personnes qui tient un des stands, est venue nous voir pour nous dire que nous n'étions pas assez "visibles". Il est exact que les couleurs noir et rouge de la tenue de la pony, du sulky et de mon habit étaient trop sombres au regard des éclairages artificiels d'un salon, d'où une visibilité moyenne pour le public. Cette personne avait raison : La tenue de l'attelage (pony, sulky et driver) était pensée pour nos activités en extérieur, mais n'était pas adaptée à l'ambiance nocturne d'un salon : elle ne nous donnait pas suffisamment de visibilité !

Au lendemain de cet événement, j’ai donc décidé de tout changer. Nous allons désormais porter des couleurs qui correspondent mieux a des événements en intérieur. Nos tenues  seront donc de couleur claire. S'agissant du sulky,  cela s'avère être plus difficile ... peut-être faudra-t'il le repeindre complètement et modifier certains de ses éléments (j’y pense).

Voilà pourquoi vous avez pu noter ce changement de tenue de la pony en ton clair durant le rassemblement des ponys ; également un changement (non achevé) de ma tenue a la soirée de l’Elixyr du 25 novembre 2017 intitulée « Le Bal des Ténèbres » ; et pour les plus observateurs un changement sur les côtés du sulky : de nouveaux flancs plus clairs affichant notre nouveau logo ainsi que nos noms.

Tout au long de cette année, nous avons travaillé pour ce salon, dans l’optique d’être plus visibles dans les allées.

Alcyone à réalisé elle-même deux nouvelles tenues en lycra. Pour cela, une nouvelle machine à coudre a été achetée. Également, beaucoup de temps, d’énergie, de moyens, de tests et de kilomètres parcourus ont été consacrés à la fabrication de la tête de cheval. Les différents événements cités précédemment nous ont permis d’évoluer, de définir ce qui va  et ce qui n’allait pas, et de tester différentes options.

Un an de travail qui nous permettra de rebondir de nouveau, pour nous prouver que nous sommes capables d’évoluer en permanence, et que toutes les critiques sont constructives. Merci a toutes les personnes qui nous ont aidé sur ce chemin...


Tenue de la pony Alcyone au salon en 2017 et la tenue actuelle pour le salon 2018.

Tenue de la pony Alcyone au salon en 2017 et la tenue actuelle pour le salon 2018.

jeudi 18 janvier 2018

Le salon EroSexpo approche.

Comme vous l’avez certainement lu dans la publication précédente, le salon EroSexpo de Rennes 2018 approche. 
Ici, dans notre appartement, c’est l’effervescence : Il faut que tout soit prêt pour le jour J, et surtout que rien ne soit oublié.
Comme toute activité, le fait de se préparer à un événement pour une date donnée, constitue un défi en terme de délai de préparation. L’activité Ponygirl n’échappe pas à ces contraintes. Il est d'ailleurs utile, sinon impératif que nous nous fixions des objectifs, dans le but de pouvoir avancer dans notre activité. Sans objectifs ni délais imposés, l’activité avancerait au ralenti. Sans échéances de temps, ni objectifs, notre activité stagnerait. 


L’atelier de couture fonctionne tous les jours, afin d'achever les tenues : celles de la pony, mais aussi celles des hôtesses. Chaque tenue achevée est rangée dans des housses et étiquetée, pour bien savoir qui mettra quoi en cours de la journée. Le rangement des différents éléments qui composent le stand, ainsi que des accessoires, est méticuleusement rangé dans des boites bien identifiées, afin que l’on puisse les retrouver rapidement. Le plan de rangement de tous ces éléments est écrit et dessiné pour que tout soit parfaitement ordonné dans le véhicule qui nous transportera et dont chaque espace sera utilisé.
Nous voilà donc dans les dernières semaines avant le salon EroSexpo ... et le travail ne manque pas.
 

Nous faisons le maximum pour que l’activité PonyGirl soit représentée au mieux dans les événements publics,  afin de faire partager au public toutes les clés de compréhension de notre passion. 

Nous ne sommes certes pas parfaits ; mais nous mettons en oeuvre tous les moyens qui sont à notre portée, pour réaliser en réel cette activité. 

Grâce à cela, nous pouvons affirmer que le PonyGirl est une activité qui existe et progresse en France...

L’atelier de couture en effervescence.
 L’atelier de couture en effervescence.
 

dimanche 7 janvier 2018

Salon EroSexpo de Rennes

PonyGirl grand Ouest sera présent au salon EroSexpo de l’érotisme de Rennes seulement le samedi 3 février 2018 de 14h à 1h du matin.
Venez nombreux nous voir sur notre stand.

Driver Paul et pony Alcyone. Photo César
Driver Paul et pony Alcyone. Photo César

lundi 1 janvier 2018

Bonne année 2018

PonyGirl grand Ouest, vous souhaite une bonne année 2018 en espèrent que vos projets se réalisent.

Pony Alcyone, Driver Paul à la soirée de l’Elixyr le 25 novembre 2017. Cliché : ErosPower
Pony Alcyone, Driver Paul à la soirée de l’Elixyr le 25 novembre 2017. Cliché : ErosPower