Paul et Alcyone Ponygirl

Paul et Alcyone Ponygirl
Paul et Alcyone Ponygirl

dimanche 29 mai 2016

C'est quoi jouer au pony ?

Cela ne fait que trois ans que je pratique régulièrement le Pony-girl avec Alcyone.
J'ai créé ce blog il y a deux ans; j'ai posté plus de soixante-dix articles et une petite centaine de photos personnelles.
Maintenant, peut-t'on dire que je suis un joueur dans le monde du pony ?
Mais au juste, c'est quoi "jouer au pony" ?
Ceux qui jouent, ce sont ceux qui, de temps en temps, déguisent leur partenaire en pony et la sortent dans des salons pour amuser la galerie. Quand il suffit d'acheter sur internet quelques éléments pour faire croire que l'on pratique le pony, oui cela s'appelle "jouer".
Pour ma part et à ce jour, j'ai investi une année complète de mon temps pour éduquer ma pony et lui confectionner ses tenues; j'ai employé également de nombreuses semaines de mon temps avec elle, pour son dressage. J'ai construit un sulky pour que ma pony me promène dans les chemins. Au final vous avez un driver avec sa pony, et non un joueur; ou alors, c'est que mon jeu m'a coûté beaucoup en temps et en dépenses !
Les critiques sont faciles à faire; mais quand on cherche qui sont ceux qui pratiquent réellement cette activité, on ne trouve pas beaucoup de monde; et surtout pas ceux qui critiquent, car en réalité ces gens là ne pratiquent pas.
Je ne suis pas "un qui fait ce que l'on lui dit de faire" mais celui qui fait ce qu'il veut faire. Il n'y a pas de "il faut faire ainsi parce que…" ; "la bonne façon de faire est celle-ci ..." ; "il fait n'importe quoi..." ; "ce n'est pas comme cela qu'il faut faire..." ; "il ne fait pas comme moi, donc c'est un joueur ...".
Je pratique le pony le mieux que je peux, avec ma façon de le faire. Je ne copie pas les autres et je crée ma propre vision de cette passion. Qu'importe que cela ne plaise pas à d'autres, du moment que cela me plaise à moi ...

mardi 24 mai 2016

20000 visites !!!

Le blog Pony-Girl Grand Ouest a dépassé les 20.000 visites en 16 mois. Je remercie tous ceux et toutes celles qui nous suivent régulièrement. L'activité pony est une passion qui nous est commune. Continuons cette belle aventure.
Je remercie particulièrement notre photographe et coadministrateur de ce blog : Cesare, pour son concours qui permet d'agrémenter ce site de ces magnifiques photographies.
Un grand merci aussi à la pony-girl Alcyone.
Merci à vous tous ! ...
Maître Paul.

dimanche 22 mai 2016

Les différentes pony-girls

Il existe différents types de ponys-girls, comme il y a différents types de chevaux. Il y a des chevaux de course, de parade, de labour, de traîne, de promenade, de poste…..
Parmi les ponys-girls, ont retrouvent ces différences. Quand le propriétaire de la pony dresse celle-ci, il ne le fait pas pour qu'elle puisse tout faire. Suivant le profil de la pony et son utilisation, un style de dressage va prédominer. En aucun cas, il ne faut mélanger les styles. Vous ne verriez jamais sur les champs de courses de Vincennes, des chevaux effectuant des exercices de parade, comme tel est le cas des chevaux dressés à Saumur. De même un cheval de travail, qui tracte de lourdes charges comme des rondins de bois ou qui laboure un champ, ne se déplace pas comme un cheval de parade.
Pour le dressage de ma pony, il en va exactement de même.
Je la mets au champ et elle attend que je vienne lui apprendre son travail. Son dressage consiste essentiellement à savoir tracter un sulky pour mes ballades. Quand elle me promène en campagne avec le sulky, sa démarche est celle d'une jument de promenade. Les vrais ponys-girls sont à l'identique des vrais chevaux, et elles respectent les mêmes comportements.
Je ne mélange pas les styles de comportements...

Pony Alcyone promène son driver sur son sulky

mardi 10 mai 2016

Interview de Pony-girl grand Ouest sur La voix du X

Pony girl, ou la femme cheval

Maître Paul et sa « pony » Alcyone sont parmi les très rares pratiquants français de « Pony girls », une niche érotique singulière qui consiste à traiter la femme en monture animale, à la dresser comme telle et à la faire tracter des attelages.
Plus répandue aux États-Unis, en Angleterre et en Allemagne, cette pratique est jusqu’à présent ultra confidentielle en France, réservée à quelques fétichistes du fantasme d’animalisation. Le couple que nous vous présentons dans ce reportage exclusif LVDX est sans doute la référence française du genre. Embarquez à bord du sulky de Maître Paul, et apprenez vous aussi à dompter Alcyone, la femme-cheval !

La voix du X