Paul et Alcyone Ponygirl

Paul et Alcyone Ponygirl
Paul et Alcyone Ponygirl

mardi 21 août 2018

Nous ne pratiquons pas que le Ponygirl dans notre relation D/s

Dans un premier temps, s'agissant d'une relation D/s, les personnes débutantes ne font généralement que du D/s. Puis avec le temps, elles diversifient leurs champs de pratiques. Certains choisissent de se tourner vers les cordes ou bien vers d’autres pratiques, mais tout en gardant leurs pratiques premières. Puis ces personnes vont vers une spécialisation qui correspond davantage à leurs désirs. Mais la plupart des gens, préfèrent « papillonner » sans vraiment se spécialiser. Il est exact que la diversité des pratiques que propose le BDSM est alléchante; et il est toujours possible de trouver quelqu’un qui s’est spécialisé dans une de ces pratiques pour s’informer et « jouer ». Se spécialiser dans une pratique bien précise, exige beaucoup de temps, d’énergie, et de moyens. Et ce sont certainement ces critères qui manquent aux personnes et qui les empêchent de s’investir sérieusement : il est en effet bien plus facile de papillonner.

Nous avons, comme beaucoup, débuté par le D/s. Quand nous nous sommes rencontrés, Alcyone et moi, je pratiquais les cordes depuis plus d’une vingtaine d’années. Je m’étais investi dans ce domaine, car à l’époque la pratique des cordes était peu répandue. Quand nous faisions une soirée dans les années 80, sur une centaine de participants, j’étais pratiquement le seul à faire des cordes. Donc, quand j’ai rencontré Alcyone, nous avons, en plus de la relation D/s, pratiqué tout naturellement les cordes. Avec le fil du temps nous avons vu arriver des encordeurs de partout : cela était devenu une mode. Je me suis alors lassé de cette pratique, épuisé d'avoir à me défendre de multiples prétentieux qui croyaient tout savoir en ce domaine. Nous avons alors décidé de changer de cap et nous nous sommes investis dans une nouvelle aventure, un domaine encore peu exploré : le projet des PonyGirls.

Il n'en reste pas moins que dans notre couple, nous continuons à pratiquer encore et toujours le D/s : c'est même notre principale activité. Le PonyGirl (qui est du D/s), pour sa part, est devenu notre spécialité et aussi notre passion. Nous pratiquons certes d'autres activités SM, comme le Fire-Play, les aiguilles, ou bien la scarification. Mais ces activités occupent une part très minoritaire de notre temps, tout en nécessitant d'être sérieux et d'utiliser les moyens et le matériel adaptés (qui ne peut et ne doit en telle matière, qu'être son propre matériel).

Ainsi, quand je développe une compétence et une pratique, je m’investis sérieusement et à fond dans celle-ci, sans me diversifier.


Nous communiquons, nous vivons...

 Scarification réalisée sur le dos de la pony Alcyone par son Maître Paul

jeudi 2 août 2018

Quatrième rassemblement des Ponys

Nous nous sommes retrouvés le samedi 7 juillet 2018 à partir de 14 h dans ma propriété en Charente Maritime pour la quatrième session de cet événement.
Après avoir remonté le sulky,  et installé le parcours d’obstacles, je suis allé équiper la pony. J’ai présenté le parcours à la pony : parcours qui cette année comportait un obstacle nouveau et supplémentaire appelé "passage de la rivière". Nous avons réalisé un premier tour avec beaucoup de difficultés, car le parcours était nouveau pour la pony. Le second tour fut bien plus facile : la pony apprend vite et les difficultés ne lui font pas peur. Entre chaque tour, j’ai attendu que la pony se repose, car le parcours était fatiguant.
J'ai ensuite conduit ma pony dans le hangar ou attendait le sulky. Après avoir harnaché la pony, nous sommes partis faire le parcours, mais cette fois-ci en sulky. Ce fut une surprise quand la pony aborda le premier obstacle : un simple coup de sabot et l'obstacle était tombé. Le parcours ne fut pas aisé avec le sulky : à plusieurs reprises, les roues du sulky ont heurté les plots. Au passage de la rivière, il a fallu prendre garde, car les plots étaient en acier et auraient pu faire crever les roues du sulky.
À la fin du parcours, j’ai ramené la pony dans son enclos pour qu’elle se repose.
Le soleil dans la cour ne nous a pas aidé durant cette journée ; c’est pour cela que la seconde pony-girl, épuisée, s’est endormie tout l’après-midi !


PAUL & ALCYONE
 PAUL & ALCYONE