Paul et Alcyone Ponygirl

Paul et Alcyone Ponygirl
Paul et Alcyone Ponygirl

mercredi 1 avril 2015

Le songe de Cesare


Moi Cesare, j’ai fait un rêve: je montais sur le sulky de Maître Paul; je prenais place sur le siège du driver; je m’emparais des rênes; devant moi, attelée à ce char rutilant, la pony Alcyone totalement harnachée, toute gainée de noir vinyle, la crinière au vent, martelait le sol de ses sabots: Je lançais le sulky et la femme cheval m’entraina en longues enjambées gracieuses, perchée sur ses sabots, jambes fuselées incroyablement longues, déesse cheval au grand galop, fière et sauvage; le sulky, léger, maniable et aérien, était emporté dans cette course totale, et mon fouet guidait la pony au travers d’une foule compacte qui s’écartait devant nous. La course fut sans concession: le martellement des sabots, les claquements du fouet, les broncas de la foule, l’excitation, la chaleur: le sulky ne roulait plus ; il volait; la femme cheval avait déployé ses grandes ailes d’argent; elle nous entraîna dans la constellation d’Alcyone, puis nous fîmes de grands cercles orbitaux autour de l’Anneau de Justine; les étoiles pour empire; près des dieux et des premiers hommes.
Moi Cesare, je n’ai pas rêvé. Ça s’est passé à EROPOLIS RENNES le 17 janvier 2015 ; Maître PAUL m’avait prêté son attelage; je lui exprime toute ma gratitude pour m’avoir permis de vivre cette expérience unique et inoubliable...



Photos de Cesare

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire